CINQ BONNES RAISONS D’ALLER A ALGER

« Quand on passe par Alger, on traverse le miroir. On arrive avec une âme et l'on s'en va avec une autre, toute neuve, sublime. Alger vous change une personne d'un claquement de doigts. » disait le célèbre auteur Yasmina Khadra dans Les Anges meurent de nos blessures.























A votre avis, quels sont les points communs de Kad Merad, Albert Camus, Yves Saint Laurent, Alain Afflelou, Jacques Attali, Daniel Auteuil, Didier Bourdon ? Ils sont tous nés à Alger. Méconnue aujourd’hui, elle a pourtant inspirée de nombreux auteurs, chanteurs et artistes du monde contemporain. Sa grandeur doit être vue pour être une source d’inspiration.

 

Voici les 5 bonnes raisons de visiter Alger.


Arriver par le port en plein milieu du centre-ville : A la différence de nombreux ports du monde, celui d’Alger donne directement dans le centre-ville de cette capitale. Plus l’on se rapproche de cette baie par bateau, plus sa beauté s’impose devant nous. C’est l’emblématique Casbah Ottomane qu’on voit au loin, avec au premier plan une vue splendide sur les boulevards à l’architecture coloniale française.
 

2 Se perdre dans le cœur de la Casbah (UNESCO) : Un vrai labyrinthe à ciel ouvert. Des bâtiments de partes et d’autres qui rappellent la révolution algérienne et le célèbre révolutionnaire groupe des 5. Chaque carrefour possède son charme envoutant. Son architecture est la symbiose de l’esprit ottoman et de la touche arabo-andalouse. Des bleus et blancs écarlates qui vous laisseront sans voix.
 

Jouer au Domino en dégustant un café dans le quartier Bab El Oued : Matchs de football, politique algérienne et étrangère, relations humaines, sciences, philosophies… Les débats ne manquent jamais autour de ce quartier populaire qui vit de jour comme de nuit. Les plus jeunes y côtoient les plus âgés et échangent mutuellement pour le bonheur de tous. Éric Cantona était particulièrement fan de ce quartier symbolique.
 

4 Flâner dans le jardin ayant inspiré le film Tarzan : Ce jardin d’une créativité artistique hors paires fait l’apologie de la beauté botanique. On y côtoie des bâtiments coloniaux couplés aux éléments de la biodiversité végétale africaine. Ce même lui a été le théâtre à ciel ouvert dans son passé du très célèbre film Tarzan. Quel autre jardin international aurait pu servir de décor aussi parfait. Venez, vous comprendrez par vous-même…
 

Rentrer en ayant ce bonheur d’avoir découvert une capitale originale : « J’ai fait Bruxelles la semaine dernière c’était génial ! » « Et moi, j’ai fait voyager dans le temps et j’ai fait Alger !  Je suis tellement content d’avoir découvrir cette capitale, alors que peu de touristes n’ont eu la chance de faire avant moi. »
 

Finalement, il n’y a pas assez de lettres sur mon clavier, pour décrire cette ville.
On la décrit pas, on la vis.

 

Sofiane.

alger618_0.jpg